Traduction – Patti Stiles : « Inspirez votre partenaire » en impro

Bonjour à tous,

Voici la traduction d’un article que nous aimons beaucoup, d’une improvisatrice que nous aimons encore plus, Patti Stiles ! Pour retrouver toute la puissance de ce texte, nous vous invitons à lire l’original en anglais sur son blog : https://www.pattistiles.com/.


Bonjour tout le monde,

« Inspirez votre partenaire » est une expression très importante. C’est le corollaire de « Faites en sorte que votre partenaire paraisse bon ». Les deux sont mes mantras et je tends vers eux à chaque fois que j’enseigne, que je joue ou que je dirige.

A chaque fois je constate un écart considérable entre les joueurs qui jouent pour inspirer leurs partenaires et ceux qui ne le font pas.

Lorsque quelqu’un a pour objectif d’inspirer ses partenaires, il focalise son attention vers l’extérieur plutôt que vers l’intérieur. Il se connecte aux autres d’une manière plus profonde. Il est attentif, écoute et observe intensément, activement et non passivement. Il ne regarde pas la scène en se disant « Qu’est ce que je peux faire ou qu’est ce que je peux utiliser », mais il observe la scène et se demande « Qu’est ce qu’il se passe maintenant ? » ou « Qu’est-ce qui est nécessaire à la scène ? » Ressentez-vous la différence ? La première question fait glisser les gens dans le futur, l’autre connecte les personnes dans le présent.

Je suis convaincue que jouer activement pour inspirer son partenaire vous entraîne positivement de différentes manières. Cela vous permet d’être plus détendu et donc plus disponible pour les scènes qui sont créées à chaque instant. En étant ouvert à chaque moment vous démultipliez les stimuli créatifs. Cela fait passer d’un processus intellectuel à un art de jeu plus impulsif, plus intuitif. Cela construit la confiance et élimine la compétition interne de la scène.

Maintenant COMMENT inspirer votre partenaire ? Eh bien pour être transparente, si la technique est la même, l’action est différente pour chaque improvisateur et chaque moment. C’est l’aspect le plus drôle et le plus excitant. L’improvisation se vit sur le moment.

Lorsqu’un joueur a pour objectif d’inspirer son partenaire, une certaine approche que j’ai déjà constatée rend le jeu encore plus difficile. J’observe fréquemment dans les « Super Scènes » ou les « Maestro »  des directeurs stressés. Ils me racontent qu’ils ont réfléchi et préparé comment inspirer leurs partenaires. Ils veulent tellement inspirer et tellement bien le faire que quelque chose de nuisible se produit. Ce stress fait transparaître que le focus est en fait dans le besoin du directeur. Tout l’enjeu devient que le directeur fasse bien les choses au lieu de se focaliser sur l’expérience des joueurs. Leur boussole est éteinte.

Je sais que ce n’est pas leur intention mais c’est pourtant bel et bien ce qui se produit. La plupart de ces personnes veulent valoriser leurs partenaires avant tout et leur donner une belle expérience. Cependant, le stress d’avant-scène et la préparation mettent le metteur en scène dans une situation de bachotage intensif avant un examen important.  Les enjeux sont élevés ! Je dois vraiment être préparé pour réussir !

« Respirer – c’est plus simple que vous ne le pensez. » Pattie Stiles.

Bien sûr qu’il est légitime de réfléchir à plusieurs idées avant un spectacle. Mais si vous vous retrouvez à réfléchir à « Ils aiment faire ça, ils sont bon à faire ça, ça va être hilarant », alors peut être que vous devez remplacer vos réflexions par « Qu’est-ce que je ne les ai jamais vu jouer ? Quel est l’opposé de ce qu’ils font toujours ? Qu’est-ce qui déclenche de la passion en eux (idées, points de vue, croyances, histoires, personnages) ? ». Vous ouvrez les possibilités de votre esprit avant même de commencer le spectacle. Si vous êtes dans l’état d’esprit de rejouer le passé, vous allez probablement diriger de cet endroit.

Trop de spectacles de « Maestro » souffrent du travail trop intense de metteurs en scène qui cherchent à être performants et inspirants. Ils portent un poids trop important sur leurs épaules et confondent le succès (souvent assimilé aux nombre de rires) et l’inspiration. Inspirer quelqu’un ce n’est pas lui donner ce qu’il a fait des centaines de fois et qu’il a réussi.

Alors qu’est-ce que l’inspiration ?

Le verbe Inspirer est originaire du vieil anglais « Enspire » (définition du guide divin) ; du vieux français « Inspirer », du latin « Inspirare »  – respirer ou soufler dedans – de in – à l’intérieur + spirare – respirer. Le mot était initialement utilisé pour les entités divines ou surnaturelles, dans le sens « conférer une vérité ou une idée à quelqu’un ».

Le verbe inspirer

  • Verbe : Donner l’envie (à quelqu’un) ou la capacité de faire ou de sentir quelque chose, en particulier à faire quelque chose de créatif.
  • Synonyme : Créer un sentiment (surtout positif) chez une personne.

Le nom inspiration

  • Le processus d’être mentalement stimulé pour faire ou pour sentir quelque chose, en particulier pour faire quelque chose de créatif.
  • Stimulation de l’esprit et ou des émotions à un niveau élevé de sentiment et/ou d’activité.
  • Stimulation ou éveil de l’esprit, des sentiments, etc. envers une activité/créativité spécifique ou inhabituelle.

Théologie : Une influence divine directement et immédiatement exercée sur l’esprit ou l’âme.

Dans ces définitions j’aime la manière dont l’acte d’inspirer ou d’être inspiré stimule et incite les pensées, la créativité et les émotions des autres. Voilà ce que nous devrions faire dans notre travail d’improvisation.

Voici une citation de Keith que j’ai apprise très tôt et qui est toujours dans mon esprit.

« La plus grande compétence d’un improvisateur est sa capacité à inspirer l’imagination de son partenaire. » Keith Johnstone.

Inspirer votre partenaire est une technique développée en concentrant votre énergie sur les besoins de votre partenaire et en vous permettant d’être disponible à tout moment tout au long de la scène. Laissez-vous de côté un instant, stimulez (inspirez) l’imagination de votre partenaire et accrochez-vous pour la chevauchée !

Quand je joue avec quelqu’un qui me donne ce cadeau et que nous sommes tous les deux dans l’impulsion et l’intuitivité, c’est comme si je volais. Voler vers l’inconnu, la scène se déroule organiquement du plus profond de nos entrailles et ne sort pas de notre cerveau. C’est une chute magnifique où ses pensées, ses émotions et ses idées arrivent naturellement. Mon imagination est stimulée et je ressens une joie intense d’être inspirée. C’est un cadeau extraordinaire à donner, à recevoir ou même à regarder quand les autres partagent ça.

« Quand cela fonctionne, vous allez vers un autre lieu, vous êtes en train d’écrire des choses totalement universelles, complètement au-delà de votre égo et de vous-même. Voilà de quoi il s’agit. » Keith Haring


N’hésitez pas à partager son blog et ses articles ! Que nous soyons improvisateur ou non, il y a de belles leçons à explorer.

Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.